jeudiNovembre30
70 bougies pour La Chapelaine tennis de tableClub - La Chapelaine Tennis de Table

Retour sur 70 ans de haut et de bas d’un des plus vieux clubs chapelains qui fut créé juste après la Seconde Guerre mondiale.

L’histoire

C’est en 1947, sous l’impulsion du docteur Pierre David (président de 1947 à 1960) et de Gaston Sotin, qu’est créé le Ping-pong-club de La Chapelle, avec une vingtaine d’adhérents. « Au tout début, on s’entraînait dans le grenier du docteur David, se remémore Daniel Lebot, qui fut président du club de 1960 à 1992. Puis on a déménagé dans une ancienne école derrière la mairie, avant de jouer dans la salle Jean-Jaurès et ensuite d’atterrir à la salle Saint-Michel. ».

Dès les premières années, le club se hisse au niveau régional, avec notamment les cadets Daniel Lebot et Joël Guérin qui deviennent successivement champions de Loire-Inférieure et de l’Atlantique en double, avant de décrocher le titre de champion de France en 1957. En 1962, 1963 et 1964, le club est champion régional.

2001, le rebond dans une nouvelle salle

Mais il faudra attendre 1986 pour qu’une équipe, celle des filles, accède au niveau national, suivie en 1990 par l’équipe masculine. Mais l’un des piliers de l’équipe, Djamal Oulami, décède tragiquement quinze jours plus tard, dans un accident de voiture, ce qui va accélérer la chute de la section, accentuée par des locaux trop exigus, malgré la demande pressante d’une nouvelle salle.

Il faudra patienter jusqu’en 2001, et l’installation du club dans la nouvelle salle Pierre-David de la Coutancière, sous la présidence de Gérard Patissier (1992-2003), pour que le club remonte en prénationale. Il s’associera un temps avec le club de Sucé, sous les présidences de Philippe Vrand (2003-2009) et de Marc Bonneau (2009-2017), pour accéder de nouveau en N3.

Après une saison 2010-2011 diffcile (perte de 40 % des effectifs, licenciement de son éducateur sportif), le club remonte la pente avec un nouvel entraîneur depuis 2012 et environ 130 licenciés actuellement, dont 50 % ont moins de 18 ans.

« Nous souhaitons apporter un nouveau souffle au club, avec la volonté de remonter en Nationale avec des jeunes formés par nos soins, détaille le nouveau président, Louis-Jean Longepé, tout en augmentant nos licenciés, en renouvelant le bénévolat et en attirant les féminines. » Car le club ne dispose plus d’équipe féminine (une seule licenciée en loisir !).

En attendant, le club s’apprête à célébrer ses 70 ans d’existence, samedi 2 décembre (voir ci-dessous) avec la venue de deux champions internationaux.

Source : Ouest-France

Commentaires
Ajouter un commentaire

Recopier le code:

4096 caractères maximum. Les codes HTML dans le commentaire seront affichés comme du texte et les adresses internet (http://) et email seront converties automatiquement en hyperlien.