vendrediFévrier15
Des habitués au Trophée national de footballClub - ACC Football

De gauche à droite : Sébastien Gareau, Maxime Bossis, le maire Fabrice Roussel, Guillaume Moullec et Steve Bendali

Privilégiant la qualité et la bonne ambiance, l’AC chapelain football a dévoilé les 48 équipes qui participeront au prochain Trophée de l’Erdre U10.

C’est dans les locaux du stade du Buisson de la Grolle qu’a eu lieu le tirage au sort des huit groupes de six équipes du prochain Trophée national de l’Erdre U10. Cette neuvième édition se déroulera le week-end de Pâques, les 20 et 21 avril.

Encore un beau plateau de jeunes footballeurs en herbe issus des grands clubs de l’hexagone, comme de ceux plus modestes. Une mixité revendiquée par le responsable du tournoi, Sébastien Gareau, qui précise : « Nous avons encore dû refuser des clubs professionnels, car du moment que le tournoi se passe bien avec les clubs habitués, nous les gardons. »

D’autant que l’organisation avait déjà augmenté le nombre de participants en 2018, passant de 36 à 48 équipes. Ainsi, le Trophée réunira pas moins de douze équipes de Ligue 1, dont Lille, Saint-Étienne, Marseille, Nice et Nantes, cinq équipes de Ligue 2, dont Metz, double tenant du titre, et deux nouveaux avec Paris FC et Le Havre AC, ainsi que vingt et un clubs ligériens parmi lesquels une équipe chapelaine.

Trois personnalités pour un tirage au sort

Le tirage au sort a été effectué par trois invités de marque, à savoir Guillaume Moullec, ancien joueur du FC Nantes de 2007 à 2010 ; Steve Bendali, du Nantes métropole futsal et seul Nantais sélectionné en équipe de France de futsal en vue de la Coupe du monde 2020, ainsi que Maxime Bossis.

 

Ami de longue date de Sébastien Gareau, Maxime Bossis est une icône du football français qui fit partie de la génération dorée du jeu à la nantaise des canaris (1973-1985) avec trois titres de champion de France et une Coupe de France. Sélectionné en équipe de France de 1976 à 1986 (76 sélections), il fera partie de l’équipe victorieuse de l’Euro 1984. « Maxime Bossis est un ami qui fut l’un des meilleurs défenseurs de son époque, ayant cumulé 710 matchs en pro pour 27 buts marqués, dont un seul en équipe de France, et seulement quatre cartons jaunes ! Un très bel exemple pour les jeunes pousses qui disputeront le Trophée », conclut Sébastien Gareau.

 

Source : Ouest-France

Commentaires
Ajouter un commentaire

Recopier le code:

4096 caractères maximum. Les codes HTML dans le commentaire seront affichés comme du texte et les adresses internet (http://) et email seront converties automatiquement en hyperlien.